samedi 19 janvier 2008

Jour 2

476393447

On a tous nos petits moments de faiblesse, ou on se laisse allé on se laisse guidé par la vie sans trop savoir ou elle nous-même sans trop savoir ce que nous réserve demain. On ne peux pas savoir d’ailleurs, on ne peux ni deviner les intentions d’une personne et encore moins percevoir ses émotions.

Le plus dur étant de vouloir s’accepté tel que l’on est, ce n’est pas la partie la plus facile de la vie, on se regarde et on trouve tous quelque chose à reproché à notre physique, il y a quelque chose qui ne vas pas et qui n’ira toujours pas. On ne s’aimerai pas pour ce que l’on mais pour ce que l’on aimerai être alors que cela devrait être l’inverse, on se manipule nous même on se créer notre propre petit monde, nos petites illusions qui nous aide à combattre la dure réalité.  Accepter aussi que l’on n’est qu’un point parmis tant d’autre qui peux s’effacer à tout moment sans que personne ne s’en apercevoir hormis quelques autres petits points au alentours.

Autre problème de la vie courante, notre avenir, il existe de belle phrase sur le fait que l’on ne sait pas ce que demain nous réserve et qu’il faut vivre au présent mais quand on aime pas le présent on se réfugie dans le passée et on tourne le dos à l’avenir. De simples moments compréhensible par tous mais tellement utopique, on pourra et on ne sera jamais comme ça. On a peur de l’avenir comme on a peur de la mort. On ne sait pas vraiment ou allé on a divers chemin qui s’ouvre à nous mais on ne sait pas lequel emprunté, ils ont tous de bonnes raisons pour qu’on les empreintes mais aucun n’a d’avantage sur l’autre, ainsi on se retrouve dans des voix sans issue car on n’ose avancé comme on ne peux pas reculé on est coincé, on a tous peur de faire le mauvais choix, peur de faire l’erreur de notre vie et de l’a regretté pendant toute le reste. C’est difficile de s’affirmé parmi tout ça, c’est difficile de faire preuves de bonnes volontés quand tous nos espoir ce sont envolés.

Ultime chose, les notions amitiés quand on a peur d’avoir déçu quelqu’un comment le savoir, comment savoir si ce que l’on ressent l’autre le ressent, comment savoir si on interprète mal les choses ?? On ne pose beaucoup trop de question, je m’en pose beaucoup trop car je suis une personne réfléchis et qui aimes tout prévoir et qui déteste l’imprévue pourtant je n’aime pas le train-train quotidien. Tout ceci est contradictoire mais pourtant révèle mon état esprit, j’ai eut peur de décevoir une amie, je n’ais pas sus être à son écoute tellement j’étais obsédés par mon chagrin, par ma peine et ma douleur, j’ai loupé quelque chose que je n’aurai du loupé et je culpabilisé pour une longue durée, j’ai peur de ne pas être pardonnée mais j’ai envie de me rattraper.

Si on a autant de déception cela veut dire que l’on arrive pas à apprendre de nos erreurs qu’elle se répète toujours et qu’elle se répéterons encore demain, on ne peux changé même si on le voulait tel est notre personnalité tel est notre destiné

Posté par black angel à 00:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Jour 2

    si, puisque d'ailleurs on dit bien "seuls les imbéciles ne changent jamais aucun de leurs avis" ; de nombreuses personnes sont + instruites et + paisibles à 30 ans qu'à 20 ...

    Posté par Jef (20six), samedi 19 janvier 2008 à 00:38 | | Répondre
Nouveau commentaire