Le journal d'une fille

vendredi 20 juillet 2007

Page d'Accueil

365454626_small

Toute Histoire à un début ....

Le lycée est une phase obligatoire, on y passe tout à un moment donnée, on en garde de très bon souvenirs ou bien des mauvais souvenirs, c'est soit une période de gloire ou une période que l'on préférerais oublié et effacer de sa mémoire.

C'est également une période ou on évolue, on grandit, on change et notre personnalité suis. Au fond de vous personne ne sait ce que vous ressentez car vous ne l'exprimé, la plupart on est renfermé sur soit.

Voici la suite d'un long roman je ne vais pas raconté mes années de lycée qui sont trop peu intéressante et très ennuyante à lire que ce soit pour moi ou pour vous qui passerait au hasard. En général on tombe sur ce genre de forum en faisant des recherches sur Google de photo on tappe Ange et on découvre des images qui nous plaisent que l'on ajoute et on tombe sur tel et tel blog et parfois par simple curiosité on lit quelque ligne et si on est captivé alors on continue, si on est déçue ou pas attiré on prend juste l'image et on quitte. C'est des gestes si simple à réalisée.

Mon but est de vous faire accroché grâce aux images que je vais mettre, je veux vous convaincre de resté et de continué à lire ses lignes, si c'est le cas alors cela voudra dire que j'aurai réussis à attiré votre intention par de simple mot en restant dans l'anonymat ...

Voici donc le début d'un long récit ....

Chaque jour, je raconte quelque chose vous montrant ma vision des choses par rapport à ceux qui arrive autour de moi que ça me touche ou bien que ça touche mes proches. Voici tout ce que j'ai ou que je vais traité jour par jour, seamine par semaine.

Jour 1 : Etre soit-même

Jour 2 : Nos faiblesses

Jour 3 : L’inspiration

Jour 4 : Nos Passions

Jour 5 : L’école

Jour 6 : Les portes Bonheurs

Jour 7 : nos meilleurs moments

Jour 8 : La déception

Jour 9 : Les autres

Jour 10 : Le shopping 

Jour 11 : L’indépendance

Posté par black angel à 13:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]


jeudi 27 décembre 2007

Jour 1

633229197

Je suis juste une fille parmis tant d’autre qui a eut 18 ans le 4 novembre comme d’autre personne dont j’ignore l’existence. Sur Terre on est 6 milliards de personnes, chaque seconde l’une d’elle meure si ce n’est plus mais il y a des naissances, c’est eux qui symbolise notre avenir ainsi que notre espoir. Quand un parent a son premier enfant, son visage s’illumine, il se sent responsable, il se sent bien il a peur mais sa joie l’emporte. Je ne suis pas encore mère, je suis trop jeune même si l’idée d’un enfant ne me fais pas peur pour le moment et au contraire tenir un être si chère entre ses bras c’est tellement merveilleux ça fais rêver et ça donne envie d’avoir des enfants même si quand il grandit et arrive à l’époque de l’adolescence on le regrette souvent ses 1 an, là ou il était si sage et là ou la vie était beaucoup plus facile.

Je ne sais pas pourquoi je raconte tout ça car à vrai dire ce n’était pas vraiment le but de ma visite sur ce site que j’ai créer il y a bien longtemps en vue de critiqué d’un point de vue anonyme toute les personnes qui m’entoure mais j’ai trouvé ça ridicule, on a passé l’age et de toute façon je les vois plus, le lycée est finis j’ai tourné la page mais je dois reconnaître que j’ai pleins de regret, ça me manque c’est dur à croire, car si ce qui me lise sont encore au lycée ils vont me prendre pour une dingue mais je vous assure, on s’en rend pas compte mais le lycée est qu’une étape avant la vrai vie, et là vrai vie ça nous fait souvent peur. Bref j’ai tellement de chose sur le cœur que je ne sais pas ou commencer ni pourquoi j’écris toute ses lignes. J’avais commencé à écrire autant l’été dernier, j’étais avec mes parents et je m’ennuyais et j’allais pas bien alors j’écrivais j’avais fait une unique sauvegarde sur la clé USB pour qu’aucune personne ne le trouve, j’y tenais trop à ces mots que j’avais écris, je n’avais jamais été aussi franche mais hélas en début année j’ai perdu ma clé, ma précieuse clé et tout mes souvenirs avec, d’un côté je suis triste, d’un autre j’espère que personne ne lira l’un des fichiers qui dis des choses vraiment méchante mais à lequel je pense et que je continue de penser. Là j’écris ce que j’ai envie et quand j’en ais envie, je ne tiens pas un journal, je ne fais pas un roman, je fais une unique sauvegarde comme quoi je n’ais rien compris de mon erreur mais cette fois-ci je change de moyen, ma sauvegarde ce sera ma mémoire et surtout mon site.

On a tous des projets dans la vie, on a tous un but, quand on se regarde dans une glace on voit une personne mais est ce que elle reflète notre personnalité ?

Posté par black angel à 22:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 19 janvier 2008

Jour 2

476393447

On a tous nos petits moments de faiblesse, ou on se laisse allé on se laisse guidé par la vie sans trop savoir ou elle nous-même sans trop savoir ce que nous réserve demain. On ne peux pas savoir d’ailleurs, on ne peux ni deviner les intentions d’une personne et encore moins percevoir ses émotions.

Le plus dur étant de vouloir s’accepté tel que l’on est, ce n’est pas la partie la plus facile de la vie, on se regarde et on trouve tous quelque chose à reproché à notre physique, il y a quelque chose qui ne vas pas et qui n’ira toujours pas. On ne s’aimerai pas pour ce que l’on mais pour ce que l’on aimerai être alors que cela devrait être l’inverse, on se manipule nous même on se créer notre propre petit monde, nos petites illusions qui nous aide à combattre la dure réalité.  Accepter aussi que l’on n’est qu’un point parmis tant d’autre qui peux s’effacer à tout moment sans que personne ne s’en apercevoir hormis quelques autres petits points au alentours.

Autre problème de la vie courante, notre avenir, il existe de belle phrase sur le fait que l’on ne sait pas ce que demain nous réserve et qu’il faut vivre au présent mais quand on aime pas le présent on se réfugie dans le passée et on tourne le dos à l’avenir. De simples moments compréhensible par tous mais tellement utopique, on pourra et on ne sera jamais comme ça. On a peur de l’avenir comme on a peur de la mort. On ne sait pas vraiment ou allé on a divers chemin qui s’ouvre à nous mais on ne sait pas lequel emprunté, ils ont tous de bonnes raisons pour qu’on les empreintes mais aucun n’a d’avantage sur l’autre, ainsi on se retrouve dans des voix sans issue car on n’ose avancé comme on ne peux pas reculé on est coincé, on a tous peur de faire le mauvais choix, peur de faire l’erreur de notre vie et de l’a regretté pendant toute le reste. C’est difficile de s’affirmé parmi tout ça, c’est difficile de faire preuves de bonnes volontés quand tous nos espoir ce sont envolés.

Ultime chose, les notions amitiés quand on a peur d’avoir déçu quelqu’un comment le savoir, comment savoir si ce que l’on ressent l’autre le ressent, comment savoir si on interprète mal les choses ?? On ne pose beaucoup trop de question, je m’en pose beaucoup trop car je suis une personne réfléchis et qui aimes tout prévoir et qui déteste l’imprévue pourtant je n’aime pas le train-train quotidien. Tout ceci est contradictoire mais pourtant révèle mon état esprit, j’ai eut peur de décevoir une amie, je n’ais pas sus être à son écoute tellement j’étais obsédés par mon chagrin, par ma peine et ma douleur, j’ai loupé quelque chose que je n’aurai du loupé et je culpabilisé pour une longue durée, j’ai peur de ne pas être pardonnée mais j’ai envie de me rattraper.

Si on a autant de déception cela veut dire que l’on arrive pas à apprendre de nos erreurs qu’elle se répète toujours et qu’elle se répéterons encore demain, on ne peux changé même si on le voulait tel est notre personnalité tel est notre destiné

Posté par black angel à 00:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Jour 3

501339047_small

On n’a qu’une seule vie, il faut savoir en profité, il faut savoir l’a savouré et il faut savoir l’écouté. Elle est imprévisible sous tout les angles, qui sait ce qui peux nous arrivé demain, on peux imaginé tout ce que l’on veut mais il faut savoir que ce sera tout autre chose, ce sera ce que l’on a pas pensée. Le genre de chose par exemple demain je vais rendre visite à une amie de longue date, que j’ai pas vue depuis des mois, je vais me faire tout un film dans ma tête, me posant tout un tas de question, sur la façon dont ça va se déroulé, comment vont être les retrouvailles pourtant elles se dérouleront de manière imprévisible tout simplement parce que il y a une chose que l’on ne peux prévoir, … c’est tout simplement la réaction de l’autre personne, on est pas dans sa tête, on ne sait pas la manière qu’elle s’est imaginé, ainsi tout sera différent, ainsi cette événement sera plus marquant car il sort de l’ordinaire puisque l’on ne le voyait pas ainsi.

Parfois on va avoir un manque inspiration, on pense toujours que ça vient du fait que l’on est trop écrit ou bien que l’on n’ait pas trop le moral ou la tête à ça en ce moment. Mais c’est faux, il faut cherché plus loin que ça, on cherche toujours les solutions facile, la solution tellement évidente que c’est forcement elle. Il faut se creusé la tête, il faut tenté de comprendre, il faut tenté de trouvé l’inspiration, il faut se demandé qu’est ce qui peux nous inspiré et qu’est ce qui peux nous l’enlevé ? Ainsi on y voit plus clair, il faut faire des essaies, pour ma part j’ai constaté que certaines musiques me motivait, me poussait à allé au-delà de mes limites, au-delà de mes pensées classiques. Je sais que c’est parfois stupide qu’une simple musique style nightwish ou Evanescence puisse inspiré quelqu’un mais ça prouve que l’on arrivé à se stimulé avec ça, cela veut dire que cela peut s’appliqué partout, quand on a des devoirs à faire la musique peut aidé ou bien encore quand on pas envie de parlé et que l’on préfère s’enfermé la musique est encore là pour nous aider. Si l’on arrive à trouver ce petit quelques choses qui nous aident alors ça en vaut la peine.

Aujourd’hui, voici ma vision des choses, aujourd’hui voici ce que j’avais envie de partagé et voici enfin ce que j’ai voulu vous expliquer.

Posté par black angel à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 20 janvier 2008

Jour 4

dessin_Peyton_16

Qu’elle autre problème est ce que je vais bien pouvoir abordé, j’ai parlé du manque inspiration, j’ai parlé de l’amitié et du fait que l’on ne pouvait prévoir l’avenir, je pense maintenant ciblé les choses plus sur nos passions, tout ce qui nous entoure, tout ce qui nous apporte joie et tristesse autour de nous, car nos passions elles font parties de nous, mais qu’elles en sont leur origine ?! Pourquoi celle-ci et pas une autre ?! Pourquoi ne peut-on pas s’en séparé ?! Laquelle choisir afin d’en faire son métier ?!

On a tous plusieurs passion certains ça va être la musique car ils se trouvent qu’il savent soit chanté soit bien joué d’un instrument, ils vont basés tout leur monde autour de la musique. Certains cela va être un sport et ils auront comme ambitions d’un jour en faire leur métier et de réussir leur carrière. D’autre cela va être sur des domaines d’ordre plus général comme les sciences ou encore l’histoire et bien d’autre encore. Tout ce qui nous entoure, tout ce qui nous affecte peut devenir à tout moment une passion.

Si on en cherche les origines je pense que cela peut provenir des parents, ils vous le transmettre c’est dans vos gènes bien sur ce n’est pas le cas à chaque fois, mais la plupart du temps, après tout ce sont nos parents. Quand on apprend pleins de petites choses sur eux, on va être surpris, on va découvrir des choses que l’on imaginait même pas, des choses que l’on aurait jamais cru probable et c’est à ce moment là que l’on comprend tout, parfois trop tard ou bien parfois juste à temps …

Depuis toute petite, je fais de la danse, rien de surprenant vue que je suis une fille, de toute façon quand on est tout petit les filles à la danse et les garçon au foot c’est bien connue tout ça. Seulement en pratiquant un sport on apprend pas mal de chose, déjà on apprend à vivre en collectivité, on apprend à se défoulé, à maîtrisé divers technique et à rêver. Aujourd’hui ce sport m’apporte bonheur après 12 ans d’effort, dès que je fais le premier pas dans la salle, je me sens comme libéré, je sens que j’oublie tout mes problèmes, toute mes angoisses et toutes mes peurs pendant 1h30 je vie que du bonheur. Ce cours instant me permet de tenir le coup face à la réalité, cela me donne aussi le courage d’y faire face. 

Je m’intéresse également à histoire et au avion, rien de nouveau et ça tout le monde le sait, j’ai tellement le goût de cette passion que tout le monde est au courant, j’aime beaucoup en parlé car j’aime partagé ce que je sais avec les autres pas pour leur montré que je ne suis pas stupide mais pour leur apprendre et leur faire découvrir ce que sais. On a tous des passions et les montré aux autres permets d’enrichir à tous nos connaissances et les autres aussi nous apprenne à nous quelque chose, ainsi chaque journée est remplit de connaissances.

Cependant parfois on va être déçut par nos passions, car on aurait voulut en faire notre métier mais l’on ne peut pas pour diverses raisons. Parfois on hésite à renoncer à cette passion car elle nous fait souffrir mais vu le nombre de passions que l’on a tous il faut savoir faire un choix, il faut savoir prendre le bon et surtout prendre celui qui nous est accessible sinon on perd du temps inutilement.

Le temps est une chose précieuse, le temps peut changé à tout moment et peut tourné en notre faveurs comme dans notre défaveur. Il faut savoir vivre chaque chose dans son intégralité pour n’avoir aucun regret.

Posté par black angel à 11:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 21 janvier 2008

Jour 5

633225036

Quand on est encore au collège il faut choisir qu’elle lycée on ira l’an prochain, qu’est ce que l’on fera, qu’elle type de seconde, c’est déjà un pas important mais le plus dur c’est après le lycée, on se demande dans quoi on va tombé, qu’est ce que cela va donnée ? Où ça va nous mener ? On se pose de plus en plus de questions malheureusement on attend encore les réponses. Ce n’est pas pareil que lorsque l’on parle à quelqu’un et qui nous répond et nous donne son avis, notre avenir c’est le notre pas le leur, il peuvent pas décidé, il ne peuvent pas choisir à notre place. On est maître de son destin c’est bien connue comme phrase, on est maître de nos émotions toujours aussi connue et mieux encore on est maître de soit dure à interprété. Aujourd’hui j’ai fais mon choix, celui entrée dans une grande école de Tourisme, je passe toute la journée à la critiquer mais je devrais plutôt la remercier, elle m’a ouvert les yeux, elle m’a apprit à grandir et à connaître des personnes plus que sympathique que je regrette pas du tout d’avoir connue, je pense que si ces personnes lisent ces quelques mots elles se reconnaîtront et j’en profite pour leur dire un grand merci car elle se rende pas compte le bonheur qu’elle m’apporte et ça m’aide dans plusieurs choses à tenir le coup, sans leur parlé de mes problèmes le fait de parlé avec elle je me sens mieux et j’oublie ce qui m’entoure. Si on en revient à l’école, certains sont à la fac, d’autre en prépa et d’autre on arrêté les cours ou bien il reste une fine catégorie qui sont dans des écoles privée qui ressemble à des universités mais qui sont différentes et très agréable. Je fais partie de cette école, elle ma’ ouvert les yeux sur mon avenir, j’étais éblouie par mes souvenirs, j’avais toute mes pensées tournée vers le passée, s’il y a bien une chose à ne pas faire c’est ce que j’ai fais. J’ai découvert il y a quelques jours par un flash en lisant un texte, qu’elle était mon avenir, je me suis trompé tout le monde a le droit à l’erreur mais si j’avais pas fais cette école j’aurai jamais eut se flash et j’aurai jamais réalisé mes erreurs. Ainsi j’ai pu comprendre qu’elle était ma destinée, dans quoi il fallait que je m’oriente, tout école est bonne expérience car on découvre que ce n’est pas ce que l’on veut faire ou ce que l’on espérait vouloir faire, ainsi on va pouvoir se réorienter et une nouvelle fois analyser notre situation. L’école est là pour nous apprendre mais pas que des cours, elle nous apporte d’autre chose que l’on espérait pas, on se découvre, on découvre notre personnalité, on apprend à connaître des personnes, on se lie d’amitié et ainsi l’on peux avancé.

Nos année passée à l’école sont les plus tranquille et apaisante de notre vie quoi que l’on puisse en dire, nos années d’apprentissage sont rien comparé à la vie, sont rien comparé à notre vie et à nos ambitions. S’il ont réussit cette étape alors on a tout réussit.

Posté par black angel à 12:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 25 janvier 2008

Jour 6

Dur Dur d'apprendre la réalité !! Parfois on préfère l'ignorer plutôt que de l'affronter, on en a peur, on a peur que le résultat ne soit pas celui que l'on espérait, on a peur d'être déçue et de subir un échec avec de l'humiliation pour tout englober. Tant que l'on aura peur, on ne pourra faire avancer les choses. On le masque ou bien on l'ignore du coup cela ne fait qu'aggraver les choses. Il ne faut pas avoir peur de dire  ce que l'on pense, il faut oser faire éclater la vérité, il faut oser dire à voix haute ce que tout le monde pense à voix basse. Il faut oser dire à quelqu'un que l'on le déteste au lieu de lui faire croire le contraire. Pour finir il faut oser dire les 4 vérités à quelqu'un afin évité de se faire manipulé à notre tour.

Texte très court mais qui veut vraiment dire ce que je pense, ça illustre bien notre comportement face aux autres, il n'y a pas besoin de faire des pages de ça, vous le savez très bien !!!!

Posté par black angel à 08:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]